Liberté de Parole ou panurgisme

La liberté de parole a été acquise durant longtemps au fil des combats démocratique. Cette liberté de parole est précaire, doit elle être bafoué au profit de l’intérêt commun?
Doit-on être tels des moutons de panurge en politique, je pense qu’on peut se laisser guider par un homme habitué aux combats politiques tel François Bayrou. « Quand tout le monde pense la même chose, c’est que personne ne pense beaucoup. » (Walter Lippmann), François Bayrou était il le premier révolutionnaire du XXIème siècle en reprenant à son compte cette citation. Cette même citation me trotte souvent dans la tête quand j’ai l’impression que la démocratie est muselée.

La liberté d’expression s’arrête là où elle ne permet plus à l’autre d’être libre dans ces choix et dans ces idées.
Pour les militaires doivent ils obéir aveuglement? Si ils se rebellent, ils peuvent se faire condamner pour insubordination mais pour avoir trop obéi à leurs supérieurs ils peuvent se faire condamner après , drôle de métier non?

Les divergences d’opinions dans un parti doivent-elles être exprimées? Cette histoire me fait penser au test audiovisuel qu’avait tenter France Télévision à propos du « Jeu de la Vie ».

Obéissance et conformisme sont elles les deux mamelles d’un parti?

Je laisse la réflexion ouverte, je ne donnerai pas mon avis personnel sur ce sujet.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 
 

Poster un commentaire